La peste soit du Covid !


Cela fait bien longtemps que je n’avais pas écrit d’article sur le Scriptorium. Ce n’est pas par faute de temps évidemment, les activités de l’ENLUMINEUR sont quasiment à l’arrêt depuis un an. Tous les mariages prévus en 2020 (à l’exception d’un seul) ont été reportés ou annulés.

Alors que Nos marié.e.s rêvaient d’un mariage atypique, d’une parenthèse enchantée entre Histoire et Fantasy, aujourd’hui leur rêve le plus fou se trouve réduit au simple fait de pouvoir sortir après 18h pour boire un verre !

Le spectacle vivant est dans l’ADN de l’ENLUMINEUR depuis sa création en 2011, c’est cette dimension « Live » qui fait de nos événements une expérience unique. Le Live c’est aussi ce qui garantit l’adhésion d’un public pas forcément amateur ou spécialiste de la thématique médiévale/fantasy à la base. Le Live c’est notre formule magique…

Mais le spectacle vivant ne peut pas faire du « Stop and Go » à volonté car il nécessite des répétitions, de la pratique en groupe (chant, musique, jonglerie, acrobaties). Il nécessite aussi de la créativité, une créativité qui se nourrie de rencontres entre artistes et avec le public. Une créativité inspirée par les voyages, les paysages traversés, les spectacles auxquels on assiste.

Tout cela est devenu impossible.

Comme les restaurateurs et autres professions NON ESSENTIELLES, nous nous sentons isolé.e.s alors que tout le monde a repris ses activités et semble finalement s’habituer à télétravailler et à trinquer sur Zoom. Et puis tout le monde semble penser que dès que l’on dira « Gooo ! », les artistes ressortiront comme par magie de leurs boites et que la vie reprendra, comme avant :

  • Les jongleurs jongleront avec 12 balles après avoir été confiné.e.s dans un studio pendant des mois/années.
  • Les chanteur.se.s chanteront instantanément à 4 voix alors qu’il.elle.s n’ont pas pu répéter.
  • L’acrobate rentrera sans aucun souci dans son justaucorp pailleté sans avoir pris un gramme après un an à la maison.
  • Le Fou du Roi pétillera de mille facéties alors qu’il aura oublié jusqu’au son d’un public riant aux éclats.
  • Le cracheur de feu ne se brulera pas puisqu’il aura répété aussi régulièrement que nécessaire. Tout comme l’échassier.ère qui ne tombera pas non plus.
  • Le voltigeur voltigera, le danseur dansera… etc.
Le penser c’est tout ignorer de nos métiers. Le penser c’est considérer qu’un artiste est une personne qui a un talent inné qu’il met en œuvre pour se distraire lui-même, une personne qui n’a développé aucune compétence à force de travail et n’a aucun besoin matériel réel puisqu’il.elle est nourri de son Art.

Il n’est pas question de remettre en question les impératifs liés à la situation sanitaire mais il est possible de demander un peu de cohérence. En quoi aller se bousculer chez Zara est plus essentiel et moins dangereux que d’aller au théâtre ou au cinéma ? En quoi vendre des cigarettes est indispensable alors que faire du sport ne l’est plus ?

Ce n’est pas à nous les directement concerné.e.s, les NON ESSENTIELS, de répondre. C’est à vous qui achetez ou bénéficiez de nos services de savoir si vous voulez défendre un modèle culturel ou vous adapter à un nouveau monde dans lequel nous ne sommes plus.

Si vous voulez que les NON ESSENTIELS et en particulier les artistes, sortent intacts de leurs boites quand on criera « Goooo ! » pensez à leur dire à quel point ils vous manquent. Si vous en avez la possibilité, prêtez des espaces de répétition par exemple. Pourquoi ne pas faire venir des artistes chez vous pour un spectacle privé en tout petit comité ?

Tous comme vous, nous sommes des professionnel.le.s dans nos domaines, nous sommes capables de mettre en place des mesures de précaution raisonnables.

Et puis le risque zéro n’existe pas, c’est ce qui donne à la vie sa valeur non ?

NO RISK NO MAGIC !


Signé : L'ENLUMINEUR