Organisateur de Mariage

Retrouver l'ambiance d'Outlander, Downtown Abbey, Braveheart ou Highlander...


Quand on pense mariage celtique forcément le son de la cornemuse n’est jamais très loin. Ce fantasme est d’ailleurs largement alimenté par nos films et séries préférées.

Dès la date fixée, certains de nos futurs mariés se hâtent d'ailleurs de consulter notre ami Mac Google et c’est la grande cornemuse écossaise qui se référence en premier quand on associe les mots « cornemuse » et « mariage ». Beaucoup de musiciens (sonneurs quand on parle de cornemuse) proposent leurs services. Certains se font appeler Paul MacLeod ou Steeve MacDouglas, ils portent le kilt avec panache, mais pour beaucoup ils n’ont jamais vu l’Ecosse et leur accent méridional ou berrichon les trahi un peu ;-)

Cornemuse écossaise, veuze, uilleann, gaïta, musette, biniou...

En réalité des centaines d’instruments s’apparentent au terme « cornemuse », en Europe (Italie, Espagne, Irlande, Angleterre, Ecosse) mais aussi dans les Balkans, le Caucase, au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et même en Scandinavie. Certains ont des origines celtiques, d’autres évidemment pas. Celle que la plupart des gens associent à l’Ecosse, la grande cornemuse écossaise (great highland bagpipe en anglais ou encore pìob-mhòr en gaélique écossais) est à la base un instrument très sonore à vocation militaire (parades et défilés) dont la forme actuelle, à trois bourdons, date seulement de 1650 (sachez que la généralisation du kilt date de la fin du 18ème, et oui…). Comme en France, ce sont des cornemuses régionales, plus maniables et légères qui servaient depuis bien plus longtemps à faire danser dans les fêtes populaires. Pour un mariage celtique écossais d’ambiance ancienne, le kilt et la grande cornemuse ne sont donc pas forcément un « must have ».


Grande cornemuse écossaise et mariage celtique, pas si évident...

De nos jours, si la grande cornemuse écossaise est parfaite pour accueillir le passage de vos invités dans un superbe et majestueux château isolé dans une lande venteuse, elle n’est pas toujours adaptée à des espaces plus réduits, pour une cérémonie ou pour faire danser dans une salle fermée. Pourquoi ? Et bien c’est tout simple : parce que ça sonne TROP FORT… et aussi trop martial. En gros, la great highland bagpipe c’est super quand elle est loin. Dans les séries il existe un truc magique, le studio, qui permet de régler le volume de la cornemuse pour qu’il ne couvre pas tout le reste, et en particulier la voix dans le générique d’Outlander ;-). Dans la réalité malheureusement, pour baisser le son il faut soit l’éloigner, soit le noyer ! (« private joke » à destination des amis du monde médiéval...)


Bon, mais alors on fait quoi pour la cornemuse ?

Notre conseil est de solliciter plutôt un sonneur de cornemuse ancienne/traditionnelle, plus petite (veuze, musette ou "centre-france"). Ce type d’instrument permettra d’accueillir vos invités aussi bien que de les faire danser, ceci sans qu’ils crient grâce au bout de 20mn. Un morceau pourra être prévu en entrée et en sortie de cérémonie. Pendant la cérémonie on privilégiera plutôt la harpe ou la flûte qui accompagneront à merveille le chant (alors qu’il n’est pas question de chanter sur fond de great highland bagpipe). Sachez que beaucoup de sonneurs de cornemuse sont aussi de très bons flûtistes...

Son de la great highland bagpipe
Son de la veuze bretonne


Signé : L’ENLUMINEUR